Forum officiel du JDR Arlington Village.
 
AccueilJournal de bordFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Autobiographie de Hope McView

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hope McView
Citoyen
avatar

Messages : 41
Points d'activité : 70
Date d'inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Autobiographie de Hope McView   Ven 18 Juil - 14:10





  Aussi loin que remonte la mémoire des villageois de Tourlaville, Hope était une enfant douce, discrète et souriante. On se demandait d'où elle venait, qui elle était, et ses rares apparitions dans le village, faisaient naître les ragots normands du dimanche. Elle reçut dès son plus jeune âge l'ordre de ne pas fréquenter les rues. Monsieur de Sainte-Colombe, un écrivain austère, ayant perdu l'inspiration depuis des années, lui défendait fermement le contact avec le monde extérieur qu'il jugeait monstrueux et inutile. Ce fut pendant sa promenade quotidienne le long des falaises que Monsieur de Sainte-Colombe, alerté par des pleurs, trouva derrière un rocher un bambin s'étouffant dans ses larmes qui ruisselaient le long de ses joues joufflues. Une fois l'enfant dans ses bras, l'écrivain resta béat. L'enfant ne pleurait plus. On pouvait deviner dans le regard de Sainte-Colombe un certain soulagement et même de l'espoir. Incapable de contenir son émotion, et face à l'incompréhension de la trêve de ses maux, il balbutiait tout en revenant rapidement sur ses pas « Tu seras mon espoir, ma Hope ».
 
Pratiquement élevée par la fermière voisine Célestine, Hope passa donc une enfance plutôt solitaire, rythmée bientôt par les succès littéraires de Monsieur de Sainte-Colombe. On ne pouvait l'empêcher de lire disait-on, et puis, une fois dans la fleur de l'âge, Hope ne changea guère de comportement.
 
 De nature peu curieuse, elle n'avait jamais osé demander d'où elle venait. La guerre  lui offrit généreusement une réponse. L'horreur, les morts, la mer devenue rouge et le bombardement de sa maison avaient fatigué Monsieur de Sainte-Colombe déjà âgé. Même le fait d'avoir à côté de lui sa petite muse ne lui permettait maintenant plus d'écrire. Célestine le trouva froid dans son fauteuil un matin d'hiver. En fouillant dans ses affaires Hope découvrit un journal dans lequel il avait couché ses plus profonds secrets. Entre son vol de poules chez Célestine cinq ans plus tôt et son plagiat méconnu, il confiait à son moi, son crime le plus odieux : un enlèvement. Sur quelques pages, Monsieur de Sainte-Colombe avouait avoir enlevé Hope et l'avoir cachée pendant des années. Il avouait également qu'à l'époque, un couple d'Irlandais, les Dumbtnach, de passage dans la région, avait crié partout dans le village la disparition de leur bambin lors d'une longue promenade le long des falaises. Monsieur de Sainte-Colombe demandait pardon. Il avait trouvé dans ce visage dodu : sa muse, l'inspiration et l'espoir. Il pouvait enfin réécrire, il pouvait de nouveau vivre...
 
Pardonnant à Monsieur de Sainte-Colombe, Hope embrassa Célestine une dernière fois et traversa la Manche quelques mois plus tard. L'Angleterre était le début de son voyage. Elle devait y retrouver une ancienne connaissance de Sainte-Colombe qui avait découvert depuis longtemps son secret, affirmait-elle dans une ancienne lettre. Telle fut sa surprise une fois arrivée quand lui annonça la mort de cette femme survenue deux semaines plus tôt. Ne sachant où aller, fatiguée de cette nouvelle déception et bientôt sans argent, elle découvrit par hasard le village voisin d'Arlington où elle décida de rester quelque temps. Mais comme un écrivain s'attache pour toujours à l'écriture ou comme un être humain s'attache inlassablement à la vie, Hope désirait encore secrètement la vérité.



Revenir en haut Aller en bas
 
Autobiographie de Hope McView
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arlington-Village :: Les Fondements Arlois :: Les Histoires :: Les Histoires :: Auto-Biographie-
Sauter vers: