Partagez | .
 

 Auto-Biographie de Maria Ivanova

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maria Ivanovaavatar

MessageSujet: Auto-Biographie de Maria Ivanova   Ven 17 Juin - 20:54
C'est ainsi que mon histoire s'écrit. L’histoire d’une jeune femme âgée de 26 aujourd’hui, hantée par son passé, désireuse d'un meilleur futur.

CHAPITRE 1: Mes parents

Mes parents, je ne connais pas beaucoup de leur histoire hélas. Ma mère et ma grand-mère ne m'en parlait que peu.
Aleksandr Ivanov, mon père,  était un homme puissant, fier, déterminé à se sacrifier pour sa patrie, du moins c'est ce que je sais de lui. Dévoué corps et âme à son pays qu'il aimait tant, il avait néanmoins décidé de partir en voyage en Angleterre où il ne souhaita séjourner guère longtemps. Il eût le temps de rencontrer cette magnifique jeune femme Russe marchand dans la rue, Svetlana Marinova qui était couturière depuis quelques mois. Il avait décidé donc de prolonger son séjour pour rester avec cette charmante jeune femme.
Ils tombèrent éperdument amoureux l'un de l'autre.
Ma mère ne souhaitait pas retourner en Russie, mais prise d'amour pour cet homme, mon père, elle avait accepté de le suivre et de revenir dans ce pays qui lui avait causé bien des souffrances.

En 1914 avait débuté la première guerre mondiale, c'est là que le cauchemar avait commencé.
C'est à l'âge de 19 ans que mon père était parti à la guerre en tant que bon soldat et patriote.
Ma mère âgée de 19 ans également s'était retrouvée seule avec ma grand mère (sa mère) Olga Marinova qui l'a soutenait tout le temps.
Ma mère, encore jeune, souffrait d'être séparée de mon père, et était effrayée à l'idée de ne plus le revoir.


CHAPITRE 2: Ma naissance, mon enfance, ma vie.

La guerre finie, mon père était revenu, mais leur amour n'était plus le même, cette flamme s'était éteinte, hélas cet homme avait changé, son histoire se dessinait autrement. Ma pauvre mère tentait de récupérer cet amour qui se brisait peu à peu.
lls avaient alors décidés de repartir quelques temps en Angleterre afin de se retrouver comme au bon vieux temps.
Ma mère tomba alors enceinte de moi, Maria Ivanova.
Mes parents avaient décidés de rentrer à Moscou quelques temps après. Leur amour était toujours fragile. C’est le 8 avril 1919 à Moscou que j’étais venue au monde.
Ma mère fût comblée par mon arrivée, son amour pour moi l'a faisait vivre, ce qui n'était pas le cas pour mon père qui s'était éloigné de nous quand j'avais à peu près 1 an.
C'est alors que je fût élevée par ma mère et ma grand-mère en Russie, sans connaître ce père qui m'a fuit. Je n'avais tout de même pas à me plaindre, j'étais avec deux femmes merveilleuses dont la vie ne les avaient pas gâtée. L'une abandonnée, l'autre veuve.
Je n'ai pas beaucoup de souvenirs de mon enfance, j'étais heureuse, sans père certes mais heureuse.
A l'âge de 10 ans, en revenant d’une promenade, ma mère et moi avions retrouvés ma grand mère dans son lit, ne bougeant plus. Je me souviens encore de cet instant: Un corps, plus d'âme, plus de vie. La tristesse m’avait submergée.
Ce fût un énorme bouleversement, je n'avais plus qu'un être dans ma vie, j'avais perdu une partie de moi.
Il ne restait plus que ma pauvre mère et moi.

Ma mère tomba en dépression profonde, elle quitta même son petit boulot de serveuse mais continua de ramener tout ce dont nous avions besoin.
Mon oncle Igor nous épaulait un peu, de temps en temps. Il avait sa propre famille.

1936: A l'âge de 17 ans, je devenais très perturbée par cette situation. Ma mère n'était plus très présente pour moi, et je voulais connaître ce père, celui qui a fait que je sois là où je suis.
Ma mère avait apprit que mon père était avec une autre femme, une femme qu'il avait rencontré en Angleterre aussi, il aurait eu d'autres enfants. Tristesse, misère.
Pour allonger cette douleur, j'avais moi même appris quelque chose. Ma mère, ma pauvre mère se donnait corps et âme à d'autres hommes. Depuis quand? Je ne l'ai jamais su.

Le 28 novembre 1938: J’avais perdu ma mère, un homme lui avait tranché la gorge à côté du bar où elle travaillait, un homme qu'elle avait soit disant fréquenté. C'était un homme connu pour sa violence et son rapport avec les femmes.

Avec mon oncle Igor, nous avions enterré ma pauvre mère.

Je sombrais dans une tristesse profonde. J'étais seule, complètement seule avec moi même.


CHAPITRE 3: Mon père, mon départ.

1939: La deuxième guerre mondiale avait débutée, cette pensée me hantait: Mon père, qu'est-il devenu? Est-il vivant? A la guerre encore?
Peut-être que je l'avais déjà croisée sans le savoir..
J'avais alors décidé d'écrire une lettre pour lui, en lui demandant mon histoire, son histoire, et une éventuelle rencontre.
Il était bel et bien vivant, et bien sur, à la guerre.
Peu de temps après, j'avais reçu sa lettre, j'avais enfin de l'espoir.

"Mon premier ange, je voulais tant te connaître, on m'a empêché beaucoup de choses. Ton père pense souvent à toi. Ton père n'est pas un monstre, il t'aime et te cherche. Je viendrais une fois ma mission terminée, t'admirer, te prendre dans mes bras et te raconter ce que tu dois savoir."

Je revivais, l'espoir en moi était revenu. J'allais enfin connaître mon histoire, et la sienne.

Je ne pouvais plus rester dans ce pays, ce pays m'avait sûrement maudit.

J'ai décidé de partir, partir sur les pas, les traces de mes parents, je voulais parcourir l'Angleterre. Que s'est-il vraiment passer ici? Vais-je reconstruire leur passé et le mien ici?
J'écrirais encore à mon père, j'espère qu'il va bien.

Me voici à Arlington, un lieu dont m'avait parlé ma grand-mère, peut être vais-je apprendre quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Drago M. Warneravatar
Game Master
Game Master
MessageSujet: Re: Auto-Biographie de Maria Ivanova   Ven 17 Juin - 21:31
Et bien, une histoire touchante. Nous vous aiderons à trouver ce que vous cherchez, soyez en sûre!
Encore une fois, bienvenue à Arlington...


« Ma philosophie conçoit essentiellement l'Homme comme un être héroïque dont l'éthique de vie est la poursuite de son propre bonheur, la réalisation de soi son activité la plus noble, et la Raison son seul absolu. »
- Ayn Rand.
Revenir en haut Aller en bas
John Cashavatar

MessageSujet: Re: Auto-Biographie de Maria Ivanova   Ven 17 Juin - 21:45
Bienvenue à Arlington, j'espère que vous trouverez ce que vous cherchez
Revenir en haut Aller en bas
Ivan.Aleksandrovavatar

MessageSujet: Re: Auto-Biographie de Maria Ivanova   Ven 17 Juin - 22:19
Une histoire riche en émotions. Nous vous aiderons à aller de l'avant, j'en suis certain.
J'espère que vous vous épanouirez à Arlington.
Revenir en haut Aller en bas
Silvarysavatar

MessageSujet: Re: Auto-Biographie de Maria Ivanova   Ven 17 Juin - 22:34
C'est très touchant, il en ressort beaucoup d'émotions, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Lianne Whiteavatar

MessageSujet: Re: Auto-Biographie de Maria Ivanova   Ven 17 Juin - 23:56
Une histoire émouvante ,j’espère que vous trouverez des réponses à vos questions au seins d’Arlington Miss Ivanova !
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Jamesavatar

MessageSujet: Re: Auto-Biographie de Maria Ivanova   Lun 20 Juin - 17:57
C'est une bien triste histoire, je suis tout coeur avec vous miss !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Auto-Biographie de Maria Ivanova   
Revenir en haut Aller en bas
 

Auto-Biographie de Maria Ivanova

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» Biographie de Desaix
» Biographie De Sénarmont
» Une biographie édifiante de Sarkozy
» Maria Vs Vickie Guerrero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Histoires :: Les Histoires :: Auto-Biographie-