Forum officiel du JDR Arlington Village.
 
AccueilJournal de bordFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Médaille du Chevalier Warner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shaw F. Warner
Admin
Admin
avatar

Messages : 284
Points d'activité : 418
Date d'inscription : 19/04/2015
Localisation : Manoir Warner

MessageSujet: La Médaille du Chevalier Warner   Dim 1 Mai - 16:54




Histoire de la Médaille honorifique du Chevalier Warner


En 1294, alors que le comté frontalier d'Arlington appartenait encore au Royaume d'Angleterre, Jean d'Écosse, récemment couronné par son suzerain Edouard Ier, entretient des relations houleuses avec ce dernier, tentant d'élaborer une stratégie pour le renverser de son trône.
Connaissant les intentions de l'ancien Lord Paramount d'envahir la France, il envoya des émissaires pour avertir le roi Philippe IV et lui proposa de négocier un traité servant leurs deux pays : les Écossais envahiraient l’Angleterre si celle-ci envahissait la France ; la France aidant l’Écosse en retour. C'était les prémices de la future guerre de Cent ans.

Édouard Ier ne fut pas au courant des négociations entre la France et l’Écosse avant 1295. Au début du mois d’octobre, il commença à faire renforcer sa frontière nord contre une possible invasion d’une armée écossaise revigorée. C’est à cette période que Robert Bruce, 6ème seigneur d’Annandale et père du roi Robert Ier, fut nommé dirigeant du château de Carlisle. Édouard Ier ordonna à Jean Balliol d’abandonner son contrôle sur les châteaux et les burghs de Berwick, Jedburgh et Roxburgh. En décembre, une milice de plus de deux cents hommes fut formée à Newcastle-upon-Tyne et rejointe par une flotte en mars 1296.

La formation de forces anglaises au sud de la frontière anglo-écossaise ne passa pas inaperçue et ne fut pas laissée sans réponse. Jean Balliol demanda à tous les Écossais valides de prendre les armes et de converger à Caddonlee, une ville proche de la frontière pour le 11 mars.

C'était le début de la première Guerre d'Indépendance de l'Écosse.

Les premières années, le comté d'Arlington fut que très peu exposé à ce conflit, celui-ci étant étant au nord-ouest de la frontière et le comté ne bordant que 26 miles de cette dernière, aucunes troupes écossaises ne le pénétra. Seulement une garnison fut envoyée auprès de l'armée anglaise, commandée par Lord Godfrey d'Arle, père quelques années plus tard, du jeune Richard d'Arle.

Laissant de côté l'historique de chacune des batailles qui ont ébranlé les terres du Royaume, nous retiendrons seulement que, en 1314, la bataille de Bannockburn, la dernière de ce premier conflit, aboutie à une victoire écrasante pour l'armée écossaise de Robert Bruce, qui assure ainsi l'indépendance de son pays.
Comme beaucoup de soldats, de chevaliers et de généraux anglais, Lord Godfrey perdit la vie durant cette bataille, où, alors qu'il était à cheval, un cavalier écossais le désarçonna et lui planta sa lance au travers de côte de mailles, dans le cou.

Deux jours plus tard, alors que les survivants ratissaient le champ de bataille à la recherche d'amis tombés, le chevalier Malcolm Branfield, second de Lord Godfrey, ayant été blessé par un carreau qui lui transperça la cuisse, se mit en quête de retrouver ses frères d'armes et son commandant, au milieu de centaine de cadavres.
Plusieurs heures plus tard, il trouva le cadavre du Lord, à moitié écrasé par son cheval, et à l'aide de deux autres soldats, dégagea ce qu'il restait de son commandant, le mit sur une charrue, et rentra, seul, en Terre d'Arle.

Richard n'avait que 17 ans lorsque Ser Malcolm se présenta à lui, plusieurs jours plus tard, le cadavre de son père dans sa charrue.
Devenu par conséquent Lord, il choisira de décorer Malcolm Branfield d'une médaille d'or, sertie d'une étoile d'argent, pour la bravoure et la fidélité dont il a fait preuve en remmenant le cadavre de son père sur ses terres.

Au début, cette décoration était celle du "Chevalier d'Arle".
Puis lorsque l'indépendance du comté fut décrétée, elle devint la médaille du "Chevalier Warner".

Aujourd'hui, dans un contexte beaucoup moins belliqueux, un Warner peut remettre cette médaille à tout citoyen du comté ayant montré une bravoure exceptionnelle et un dévouement aussi fidèle que Ser Malcolm, à la tâche qui lui a été confié.
Revenir en haut Aller en bas
 
La Médaille du Chevalier Warner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un honorable chevalier
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Un petit bonjour de La maisnie du chevalier Bragon
» l armure du Chevalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arlington-Village :: Famille Warner :: Mémoire-
Sauter vers: