Forum officiel du JDR Arlington Village.
 
AccueilJournal de bordFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Auto-biographie de Jack White

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silvarys
Citoyen impliqué
avatar

Messages : 111
Points d'activité : 322
Date d'inscription : 09/02/2016
Localisation : Quartier Folks of Arlington

MessageSujet: Auto-biographie de Jack White   Sam 13 Fév - 3:25

Jack White, initialement Maël Moreau est né en 1913 aux prémices de la première Guerre mondiale, à Pontrieux en Bretagne, aux abords du fleuve du trieux dans une chaleureuse maison de campagne dans laquelle il ne put vivre que la première année de sa vie. Maël Moreau est le Fils d'un marin pêcheur de haute renommée et d'une couturière hors-normes, respectivement : André et Simone Moreau, deux parents dont il ne connaît l'histoire que par le biais des récits héroïques que lui contait son oncle.

En effet, il fut, en 1915 peu après la déclaration de guerre de l'Allemagne à la France, emmené en Angleterre par son oncle William White préalablement installé dans le pays, aux frontières du village d'Arlington. Il vint le chercher car Simone avait imploré William de s'occuper de son tendre petit garçon. Elle savait que Maël aurait un avenir plus certain en Angleterre aux côtés de son oncle président d'une entreprise de construction de bâtiments, Maël trouverait un travail et serait épargné des ravages de la guerre dans le petit hameau qu'habitait son oncle White. De plus, Maël aurait grandit sans son père, sans une présence paternel, car André fut enrôlé de force dans l'armée comme la plupart de ses amis, voisins et camarades de Bretagne et fût envoyé parmi les premières lignes. Il joua le rôle ingrat de chair à canon. Que voulez-vous, le combattant Breton était réputé loyal et courageux. Simone quant à elle fut employée dans les usines d'armement pour fournir un effort de guerre, elle fut assignée à la Pyrotechnie.

Quant à Maël, qui changea de nom en Jack à son arrivée en Angleterre. Lui, vécut tout à fait honorablement aux côtés de son oncle avec qui il partageait une grande complicité.

William lui fournit une éducation digne de toute grande famille noble d'Angleterre. Néanmoins Jack ne se sentait pas l'âme d'un catholique. Après une série d'années d'études dans le droit Jack obtenu un diplôme, mais aux cours de ces années, en dehors des heures de cours, il apprit, à se servir de ses mains. Il venait en aide régulièrement à son oncle pour les travaux et projets qu'il menait dans son entreprise. Ainsi, la construction et le travail de matériaux premiers devenu rapidement une passion et il préféra s'orienter vers un travail manuel, en fait il rejoint l'entreprise de son oncle et fut rapidement le plus vigoureux et impliqué des employés du groupe.

Jack White devint un homme autonome, créatif, habile de ses mains, pleins d'idées, d'ambitions et de projets. Il prit son indépendance en 1933 Lorsqu'il eut 20 ans et quitta la demeure de William pour s'installer avec sa petite-amie de l'époque dans une propriété constructible appartenant à son oncle. Il construisit lui même sa petite maison aux allures chaleureuses d'une maison celte. Il était un garçon très apprécié par le village, et s'impliquait durement dans la vie politique et sociale du hameau.
Son histoire amoureuse avec la fille du cordonnier du village, Jenny Black commençait à devenir vraiment sérieuse, et bientôt Jack entreprit de faire d'elle sa femme et de lui faire de beaux enfants. Jenny mit au monde deux jumeaux, une fille et un garçon, Lili, et Peter, mais elle perdu tragiquement la vie en la donnant à ces deux magnifiques enfants. Jack fut terriblement bouleversé par la mort de sa bien aimée pendant un long moment. Il s'occupa de ses enfants comme son oncle l'avait fait pour lui, il leur inculqua les valeurs que défendait sa famille celles que William lui avait inculqué pendant son éducation et que lui aurait inculqué son père et sa mère si il avait pu grandir à leur côtés. La loyauté, le courage, la volonté et par dessus-tout une solidarité sans pareil. Tout ces éléments forgeait le caractère des White.
Pendant quelques années il vécut heureux auprès de ses jumeaux dans sa maison à l'allure rustique. Mais un concours de circonstances tragiques s'abattait sur le sort de ce pauvre Jack White. Un beau jour ou Jack était parti pour une petite course dans le port le plus près de la région, Peter et Lili ainsi que la nourrice chargée de les surveiller trouvèrent la mort en 1939 sous les bombardements des avions allemands peu après la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, en réalité le village tout entier subit de lourds dégâts matériels et humains, et même son tendre Oncle William trouva la mort de ses blessures.. Le chagrin et l'horreur de la guerre dévastèrent tout espoir d'avenir en Jack, il entreprit de faire parti de l'armée britannique pour assouvir un désir de vengeance puissant envers l'Allemagne. Après s'être présenté volontaire il fut assigné à un régiment chargé de la communication radiophonique. pendant 3 années, il travailla avec acharnement pour intercepter la moindre information  La plupart des communications allemandes furent déchiffrées, par le projet Ultra dont faisait parti Jack White et son équipe. Ce système tint ainsi l'armée britannique et les forces alliés au courant d'informations inestimables concernant les intentions de l'ennemi et leur donnèrent l'avantage lors des batailles.

à l'âge de 30 ans en 1943, Jack White pris congé de l'armée britannique, il revint à ses origines, en revenant au village de son oncle. Il n'était plus que cendres, il s'installa alors, dans un village non loin pour se rendre le plus souvent aux ruines de son ancienne bâtisse et rendre hommage à ses deux enfants. Il s'installa... à Arlington.

Pendant deux ans il apprit à connaître les habitants de ce fabuleux village plein d'histoires, il apprit à renouer des liens.. et bientôt, les projets et ambitions du passé pour son ancien village prirent forme dans sa tête mais cette fois-ci, pour Arlington. Il voyait dans ce petit hameau un possible renouveau, l'espoir de faire renaître une gaieté et une prospérité malgré les répercussions qu'ont eut la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Stephen L. Warner
Admin
Admin
avatar

Messages : 231
Points d'activité : 3653
Date d'inscription : 05/07/2014

MessageSujet: Re: Auto-biographie de Jack White   Sam 13 Fév - 12:11

Très belle et tragique histoire !

J'apprécie la qualité de l'écriture !

J'espère que tu refera ta vie, plus heureuse, dans notre belle bourgade.


______________________________________________________________________
Puisque ces mystères me dépassent, feignons d'en être l'organisateur.
Revenir en haut Aller en bas
Shaw F. Warner
Admin
Admin
avatar

Messages : 228
Points d'activité : 417
Date d'inscription : 19/04/2015
Localisation : Manoir Warner

MessageSujet: Re: Auto-biographie de Jack White   Sam 13 Fév - 13:28

Quelle histoire terrible, de survivre à ses propres enfants.
Mais quelle force de caractère de se donner à dépasser cela, pour le bien de son existence et le dévouement à celle des autres.
Une histoire loin d'être achevée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auto-biographie de Jack White   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auto-biographie de Jack White
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biographie de Jack Krauser
» Auto-Biographie d'Aristide Saccard
» [Auto-biographie] de Samuel Colt
» Auto-Biographie de Joseph K. Valicosta
» Hatbox Ghost • Phantom Mesa • feat. Jack White [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arlington-Village :: Les Fondements Arlois :: Les Histoires :: Les Histoires :: Auto-Biographie-
Sauter vers: